Archives par étiquette : tenue vestimentaire

La ‘Awra (parties du corps à cacher) de la femme pendant la prière.

Voici quelques rappels concernant les parties du corps à cacher durant la prière, car le rappel profite au croyant.

Le visage :

IBN QOUDAMA a dit :
« ‘AbdoulBar a dit : ils sont unanimes (les savants) quant au fait que la femme découvre son visage pendant la prière et la sacralisation ».
AS-SAN‘ANI a dit :
« Il lui est permis de découvrir son visage puisqu’ aucun argument ne lui ordonne de le couvrir, ce qui signifie qu’elle le dévoile durant sa prière tant qu’aucun étranger ne la voit et ceci est sa ‘Awra durant la prière ».

Les pieds :

CHEIKH AL ALBANI a dit : « Les savants sont mitigés. Certains disent qu’ils n’en font pas partie et d’autres disent qu’ils en font partie et c’est ce qui est correct. Et l’argument prouvant que les pieds de la femme sont ‘Awra est tirée de la parole d’Allah ».

Traduction relative et approchée  S24 V31. : « Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures ».

Ceci est un argument évident prouvant que les femmes des compagnons cachaient leurs pieds et ceci en réponse à la parole d’Allah :

Traduction relative et approchée S33 V59 : « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leur grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».

Le vêtement le mieux adapté :

Le Jilbab est un vêtement qui se doit de couvrir la femme de la tête aux pieds.

Le plus souvent le Jilbab est utilisé quand elle sort de chez elle, comme les deux cheikhs (Bukhârî et Muslim) -entre autres- le rapportent d’après Umm’ Atiyya, elle dit :

« Le messager d’Allah nous a donné l’ordre de les faire sortir lors de la rupture du jeûne et lors du sacrifice. Je parle des jeunes filles, des femmes indisposées et de celles qui ne quittent pas leurs chambres. Quant aux indisposées, elles se tiendront à l’écart de la prière tout en assistant à la bonté et à l’invocation des musulmans. « Messager d’Allah ! Et celle qui n’a pas de jilbab ! » Dis-je, « Que sa sœur lui en mette un ! » Répliqua-t-il ».

La longueur idéale du vêtement chez la femme :

AL HAFIDH IBN HAJAR a dit :

Il y a deux choix pour la femme (quant à la longueur de son vêtement) :

1. Une longueur conseillée consistant à rajouter la taille d’une main (un empan) à partir de la hauteur permise aux hommes (les chevilles) ;

2. Et une longueur permise de la taille d’une coudée. Et ceci est appuyé par at-Tabarani dans Al Awsat, d’après Mou’tamir d’après Houmayd, d’après Anas, le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- mesura une main à partir du talon d’Achille de Fatima et lui dit : « Voici la traîne de la femme ».

Ces rappels ont été tirés du site : http://www.ryadussalihin.org/

Bon jumu’a à toutes. N’oubliez pas de lire Sourate Al-Khaf ainsi qu’un petit résumé de son explication que vous pouvez trouver Ici