Archives de catégorie : Voile islamique

Nouveaux hijabs

Découvrez de nouveaux foulards doux et exclusifs en ligne et laissez vous inspirez par notre large gamme de couleurs. Immense forme rectangulaire, des hijabs surdimensionnés et légers à porter en toutes occasions.

Léger, souple, soyeux, en coton ou en polyester, le tout à petits prix chez Sianat.

http://sianat.fr/fr/31-hijab-

hijab

pashmina

Petit rappel : plus que 48 heures pour profiter des soldes, mardi soir minuit il sera trop tard…

Le hijab de la musulmane

L’équipe Al Bounyâne lance un nouveau dépliant conçu par des soeurs et révisé par des étudiants en science.

On y trouve des rappels en français sur les conditions du hijâb et certaines règles de bienséance de la femme musulmane vis-à-vis des mosquées.

Règles a respéctées lors du port du  Hijab et/ou Jilbab

  • Couvrir tout le corps.
  • Ne pas être une belle parure.
  • Etre épais et non transparent.
  • Etre large et non moulant.
  • Ne pas être parfumé.
  • Ne pas ressembler aux habits des hommes.
  • Ne pas ressembler aux habits des non musulmans.
  • Ne doit pas attirer le regard.

Erreurs fréquentes des femmes concernant la mosquée

  • Tout le corps doit être couvert à l’exception du visage et des mains.
  • Le mérite de la prière chez soi.
  • Ne pas se parfumer en se rendant à la mosquée.
  • Ne pas se précipiter en se rendant à la mosquée.
  • Ne pas s’assoir à la mosquée en état de menstrues.
  • Aligner les rangs, compléter les rangées et coller chevilles contre chevilles.
  • Ne pas élever la voix dans la mosquée ni discuter.
  • Ne pas croiser les doigts en attendant la prière.

Toutes ces règles sont décrites dans le dépliant. Ce dépliant constitue un excellent rappel à diffuser autour de vous. Il vous ai possible de passer commande auprès de l’association afin de recevoir les dépliants à votre domicile et pouvoir ainsi les distribuer dans votre ville.

Contact soeurs : [email protected]
Contact frères : [email protected]

voile musulmane

long voile

 

Le port du voile islamique.

Le Hijab : une obligation.

Allâh (azzawajâl) ordonne à la femme musulmane de porter le hijab quand elle sort de chez elle ou lorsqu’elle se trouve en présence d’hommes étrangers (non-mahârim). Le port du voile islamique est donc une obligation religieuse et tous les savants sont unanimes à ce sujet.

long voile

{ Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu’en paraît et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants ! Afin que vous récoltiez le succès} [Sourate 24 – Verset 31]

Le hijab à la mode

Lorsque nous prenons la décision de porter le voile, nous cherchons avant tout à nous rapprocher de notre Créateur. Nous portons le voile islamique pour ne pas désobéir à Allah (azzawajâl) et nous sommes convaincues qu’il est un bien pour la femme. Le port du hijab ne doit pas être un phénomène de mode, le voile doit être porté avec l’intention de plaire à Allah (azzawajâl). Allah (azzawajâl) met la lumière sur le visage d’une femme lorsqu’elle est pieuse et conforme au règles islamique.

très long voile

Hijab et travail

La femme musulmane délaisse ses passions et son travail à la recherche de la satisfaction d’Allah (azzawajâl). Choisir l’habit de la pudeur au détriment de son travail est un acte courageux et bénéfique.

« Quiconque délaisse une chose pour Allah, Allah  la lui remplace par quelque chose de meilleur. » [Rapporté par Ahmad et An-Nasa’i.]

Qu’Allah (azzawajâl) nous préserve des croyances et des tendances religieuses innovées, qu’Il nous guide dans le chemin des véridiques, qu’Il nous apporte une science utile et une bonne compréhension de la religion selon le Coran et la sunnah.

 

Porter le jilbab

Porter le jilbab c’est bien, bien le porter c’est encore mieux !

jilbab

Vous pouvez lire de très bons rappels Ici, des réponses à de nombreuses questions concernant la tenue vestimentaire chez la femme musulmane :

-Est-il permis aux sœurs qui portent le jilbab de se vêtir d’un manteau par-dessus ce jilbab par temps de froid, sachant que le manteau décrit la forme des bras ?

-Certaines soeurs de france ont innové une nouvelle façon de mettre leur jilbab, elles attachent le bandeau du jilbab derrière leur tête (à l’extérieur) ainsi le jilbab dessine et fait apparaitre la forme de la tête ainsi que le cou et les épaules est ce que ceci est autorisé et quel serait votre conseil ?

-Quel est le jugement concernant le fait d’avoir de longs ongles et de les vernir, en sachant que je fais mes ablutions, et que le vernis reste 24 heures et que je l’enlève après ce délai ?

-Les pieds font-ils partie de la ‘awra pendant la prière ?

-Que pensez-vous du port très répandu du pantalon par les femmes à notre époque ?

 

Le voile : regards, réflexions, constat…

hijab_b_n_fices (1)
J’ai relu avec beaucoup de plaisir l’article d’Emilie Nourra fondatrice du site MM Blog intitulé : Vous n’avez pas chaud là dessous ? à découvrir Ici
Son article m’a fait sourire et rappelé quelques souvenirs.
A plusieurs reprises, j’ai eu droit à des réflexions plus ou moins similaires :

De personnes âgées : « Mais Madame découvrez-vous un peu voyons… » ou bien de jeunes femmes : « C’est abusé quand même ». Venant de personnes non musulmanes, ça passe encore, on ne s’attend bien évidemment pas à ce qu’elles prônent les vertus du jilbab ou du niqab, mais c’est lorsque ce genre de réflexions proviennent de vos propres sœurs fi-Llâh qu’elles sont les plus blessantes. Parfois il m’arrive de me demander pourquoi elles font preuve de tant d’appréhension envers ce que nous considérons comme le signe de notre amour pour Allâh et de notre attachement à la Sunna. Et puis je me rappelle de ce verset :  « Allah à scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment. » Sourate Al-Baqarah – verset 7

L’Islam veut une société propre dans laquelle les plaisirs charnels ne débordent pas et qu’il n’y ait pas d’agressions. Or le fait que la femme exhibe ses atouts de beauté peut en faire une source de tentation et peut ouvrir la voie du mal à ceux qui veulent s’y engager.

L’Islam c’est se soumettre à Allah le Très Haut.

C’est l’exécution par le croyant de l’ordre d’Allah le Très Haut même si l’on n’en saisit pas le fondement et même si la raison n’en est pas convaincue.

En effet, l’obéissance à son Maître et la soumission à Son ordre doivent passer avant toute autre chose.

Qu’Allah azawajal nous aide à donner le bon exemple et à surmonter les nombreuses épreuves de la vie d’ici bas.

Un grand merci à Simplic pour cette belle illustration, découvrez toutes ses illustrations Ici

Le jilbab: Sheikh Oussâmah Al ‘Outaybi

Une question concernant la façon de porter le jilbab a été posé au Sheikh Oussâmah Al ‘Outaybi.

Question : Certaines soeurs de France ont innové une nouvelle façon de mettre leur jilbab, elles attachent le bandeau du jilbab derrière leur tête (à l’extérieur) ainsi le jilbab dessine et fait apparaitre la forme de la tête ainsi que le cou et les épaules est-ce que ceci est autorisé et quel serait votre conseil ?

Réponse :

Cette façon de se voiler que certaines femmes ont innovée en France est présente en réalité dans tous les pays musulmans arabes et non-arabes et c’est un acte blâmable (le fait que la forme de la tête soit dessinée) car le vêtement de la musulmane quand elle sort dehors ne doit pas être moulant, aussi cette façon de se voiler quand la femme sort de son foyer n’est pas permise : c’est harâm !

Car le voile islamique légiféré a été institué pour cacher et dissimuler le corps de la femme tout entier et pas seulement dissimuler la peau mais également la forme du corps ! Et si le vêtement est moullant cet objectif n’est pas atteint.

De plus, il est obligatoire à la femme musulmane de ne pas porter un vêtement qui moule et dessine sa tête et ses épaules (et son cou). Il ne convient qu’elle porte son voile noué sur sa tête au point qu’il fasse apparaitre la démarcation entre sa tête et le reste de son corps au contraire il doit être vaste et ample comme cela est connu et Allah est le plus savant.

Traduction et adaptation Abou-Ahmad

Source : Questions réponses avec Shaykh Oussâmah Al ‘Outaybi via paltalk

La ‘Awra (parties du corps à cacher) de la femme pendant la prière.

Voici quelques rappels concernant les parties du corps à cacher durant la prière, car le rappel profite au croyant.

Le visage :

IBN QOUDAMA a dit :
« ‘AbdoulBar a dit : ils sont unanimes (les savants) quant au fait que la femme découvre son visage pendant la prière et la sacralisation ».
AS-SAN‘ANI a dit :
« Il lui est permis de découvrir son visage puisqu’ aucun argument ne lui ordonne de le couvrir, ce qui signifie qu’elle le dévoile durant sa prière tant qu’aucun étranger ne la voit et ceci est sa ‘Awra durant la prière ».

Les pieds :

CHEIKH AL ALBANI a dit : « Les savants sont mitigés. Certains disent qu’ils n’en font pas partie et d’autres disent qu’ils en font partie et c’est ce qui est correct. Et l’argument prouvant que les pieds de la femme sont ‘Awra est tirée de la parole d’Allah ».

Traduction relative et approchée  S24 V31. : « Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures ».

Ceci est un argument évident prouvant que les femmes des compagnons cachaient leurs pieds et ceci en réponse à la parole d’Allah :

Traduction relative et approchée S33 V59 : « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leur grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».

Le vêtement le mieux adapté :

Le Jilbab est un vêtement qui se doit de couvrir la femme de la tête aux pieds.

Le plus souvent le Jilbab est utilisé quand elle sort de chez elle, comme les deux cheikhs (Bukhârî et Muslim) -entre autres- le rapportent d’après Umm’ Atiyya, elle dit :

« Le messager d’Allah nous a donné l’ordre de les faire sortir lors de la rupture du jeûne et lors du sacrifice. Je parle des jeunes filles, des femmes indisposées et de celles qui ne quittent pas leurs chambres. Quant aux indisposées, elles se tiendront à l’écart de la prière tout en assistant à la bonté et à l’invocation des musulmans. « Messager d’Allah ! Et celle qui n’a pas de jilbab ! » Dis-je, « Que sa sœur lui en mette un ! » Répliqua-t-il ».

La longueur idéale du vêtement chez la femme :

AL HAFIDH IBN HAJAR a dit :

Il y a deux choix pour la femme (quant à la longueur de son vêtement) :

1. Une longueur conseillée consistant à rajouter la taille d’une main (un empan) à partir de la hauteur permise aux hommes (les chevilles) ;

2. Et une longueur permise de la taille d’une coudée. Et ceci est appuyé par at-Tabarani dans Al Awsat, d’après Mou’tamir d’après Houmayd, d’après Anas, le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- mesura une main à partir du talon d’Achille de Fatima et lui dit : « Voici la traîne de la femme ».

Ces rappels ont été tirés du site : http://www.ryadussalihin.org/

Bon jumu’a à toutes. N’oubliez pas de lire Sourate Al-Khaf ainsi qu’un petit résumé de son explication que vous pouvez trouver Ici

Les conditions du jilbab

Le jilbab désigne le drap dans lequel la femme s’enveloppe par-dessus ses vêtements. Cette définition est la plus juste. Le plus souvent le jilbab est utilisé quand elle sort de chez elle, comme les deux cheikhs (Bukhârî et Muslim) -entre autres- le rapportent d’après Umm’ Atiyya, elle dit :

« Le messager d’Allah nous a donné l’ordre de les faire sortir lors de la rupture du jeûne et lors du sacrifice. Je parle des jeunes filles, des femmes indisposées et de celles qui ne quittent pas leurs chambres. Quant aux indisposées, elles se tiendront à l’écart de la prière tout en assistant à la bonté et à l’invocation des musulmans. « Messager d’Allah ! Et celle qui n’a pas de jilbâb !  » Dis-je, « Que sa sœur lui en mette un !  » Répliqua-t-il.  »

Dans Fayd al-Bârî le cheikh Anwar al-Kashmîrî commente ce hadith :

« On en déduit que le jilbab est nécessaire pour sortir et que la femme ne sort pas si elle n’a pas de jilbab. Celui-ci est un vêtement qui couvre de la tête aux pieds… »

Les conditions du jilbab :

1- Englober tout le corps sauf les parties exceptées.

2- Ne pas être une parure en soi.

3- Etre épais de manière à ne rien laisser transparaître.

4- Etre ample de manière à ne pas serrer.

5- Ne pas être parfumé.

6- Ne pas ressembler aux vêtements masculins.

7- Ne pas ressembler aux vêtements des mécréantes.

8- Ne pas être tape-à-l’oeil.

Chacune des ces conditions vont être détaillées dans de prochains articles in châ’a Allah.

Aujourd’hui il existe différents types de jilbabs :

Jilbab 1 pièce : long khimar jusqu’aux pieds
Jilbab 2 pièces : jupe + long khimar
Jilbab 3 pièces : abaya + khimar.

Citations tirées du livre « Le voile de la femme musulmane » de Cheikh Al Albanî, résumé par Husam al-dîn Afâna disponible chez IslamiqueShop

Le vêtement de la femme musulmane

As-salâmu ‘alaykum wa rahmatullâh wa barakâtuh,

Pourquoi porter le jilbab?

Il est rapporté dans sahîh Muslim que le prophète sallallâhu ‘alayhi wa sallam dit:

« Dans ma communauté il y a deux catégories que je n’ai pas encore vues et qui habiteront l’enfer ; des femmes nues bien qu’elles soient vêtues, qui penchent et font pencher. Des espèces de bosses de chameaux se trouvent sur leurs têtes. Elles n’auront pas accès au paradis et n’en sentiront pas le parfum. Ainsi que des hommes qui tiennent des cravaches semblables à des queues de vaches avec lesquels ils frapperont les esclaves d’Allah. »

L’expression « Nues bien qu’elles soient vêtues  » fut expliquée par le fait qu’elles portent des vêtements qui ne dissimulent pas leurs corps, elles sont donc vêtues mais en réalité elles sont nues.

Comme les femmes qui portent des vêtements fins qui laissent transparaître leur peau ou des vêtements étroits qui dessinent leurs formes, tel que le postérieur ou les bras par exemple.

Le véritable vêtement de la femme est celui qui la cache en ne laissant apparaître ni son corps ni la forme de ses membres parce que cet habit est épais et large.

Le Jilbab

La Femme Musulmane observe le voile légal chaque fois qu’elle sort de sa maison.
C’est l’habit islamique que les textes du Saint Coran et les Hadiths du Messager d’Allah SAW ont déterminé sans équivoque.
Elle ne doit pas quitter sa maison ou apparaître devant des hommes , autres que ceux qui lui sont interdits en mariage, parfumée ou maquillée. Elle sait que le Saint Coran a catégoriquement interdit de tels actes.

Allah, qu’Il soit élevé, dit dans la sourate les Coalisés :

jilbab3

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles (Jilbab) : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »[4]

Le Jilbab cité dans ce verset est un habit que la femme porte au-dessus de ses vêtements ordinaires et qui la couvre de la tête aux pieds, afin de mieux la couvrir et de l’éloigner davantage de la tentation.
La femme musulmane mûre, qui a appris l’Islam pur n’observe pas le voile islamique par tradition ou habitude, mais elle l’observe par conviction et avec un cœur plein de foi dans le commandement d’Allah le Tout Puissant. Elle est convaincue que cette religion est révélée par Allah pour préserver la femme de la séduction, de la dépravation et de l’égarement. Elle l’accepte par conséquent avec un esprit satisfait, un cœur serein et une profonde conviction.

La fille croyante

« La fille croyante est celle qui quand elle passe paraît telle un ange qui est passé, voilée et pudique, parée de sérénité et inspirant le respect, quand elle plaisante, elle le fait poliment, quand elle est sérieuse, c’est comme la force qu’a le soleil pour dissiper les ténèbres. »

« La fille croyante est celle qui lève haut le drapeau de l’Islam par son habit légal et son bon comportement social, elle n’est pas éblouie par les lumières et les publicités indiscrètes, mais elle s’efforce en Dieu pour ériger à nouveau la valeur de l’Islam dans la société, elle cherche à acquérir le savoir religieux et à apprendre les prescriptions de son seigneur, pour les appliquer sur elle-même d’abord, puis les enseigner à autrui, jouant le rôle de prédicatrice et d’éducatrice de ses enfants, de son clan et de son entourage. »

« La fille croyante est celle qui porte son voilejilbab– légal : un vêtement sobre et discret, il ne s’agite pas sur son corps, il la couvre et ne la dévoile pas, l’élève et ne la rabaisse pas, l’honore et ne la travestit pas, puis qui la rapproche de son seigneur et ne l’éloigne pas [ de Lui ], et l’élève au Paradis au rang des vertueux et des vertueuses, des hommes véridiques et des femmes véridiques. »

La femme musulmane ne doit pas pour autant se négliger, bien au contraire. Elle doit prendre soin d’elle, ses vêtements doivent être de bonne qualité, propres et bien entretenus.

Citations tirées du livre « Les secrets du Hidjab » écrit part le SHAYKH Dr. Farid AL-ANSÂRÎ disponible chez IslamiqueShop