Archives de catégorie : Hijra

La Hijra – الهجرة

Qu’est ce que la Hijra? La hijra est le fait de quitter une terre mécréante pour résider dans une terre d’islam.

Allah ‘azza wa jal a dit : « Ceux qui ont fait du tort à eux-même, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ?  » (à propos de votre religion) – « Nous n’étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapable de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur. Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondances. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [Sourate An-Nisa : 91-100]

hijra algerie

Vous avez décidé d’émigrer en terre d’islam et vous aimeriez préparer votre installation? Voici deux sites actifs qui pourront vous être utile si vous souhaitez faire Hijra :

-Musulmanes francophones du Maroc : Hijra Maroc

-Al Hijra : Hijra Afrique du Nord

Hadith sur la Hijra

D’après Ibn Chamasa (qu’Allah l’agrée), nous étions auprès de Oumrou Ibn Al Ass (qu’Allah l’agrée) lorsqu’il était sur le point de mourir.

Il a pleuré longuement et a dit: Lorsque Allah a mis l’islam dans mon coeur, je me suis rendu auprès du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et j’ai dit: Ô Messager d’Allah! Tend ta main droite afin que je te prête serment d’allégeance.

Il a tendu sa main et j’ai fermé la mienne. Il m’a dit: « Qu’as tu ô Oumrou? »

J’ai dit: Je veux mettre une condition.

Il m’a dit: « Que veux-tu mettre en condition? »

J’ai dit: Qu’il me soit pardonné.

Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a alors dit: « Ne sais-tu pas ô Oumrou que l’islam efface ce qui le précède, que la hijra (*) efface ce qui la précède et que le hajj efface ce qui le précède? »

(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1097)

Hijra au Maroc à Agadir

Les vacances approchent à grands pas, si vous êtes de passage au Maroc, je vous invite à découvrir La ferme des oliviers. Un cadre agréable qui permettra à vos enfants de passer un séjour ludique et amusant dans le respect de nos principes religieux.



Peux tu te présenter ?

Je suis Oum Mohamed, une maman de six enfants, qui a pris la décision de faire hijra il y a  six ans en terre musulmane alhamdoullah et qui a atterrit avec sa petite famille au Maroc. Nous avons tout de suite été séduit par le charme d’un petit village  dans les environs d’Agadir.

C’est ainsi que nous avons découvert la vie à la campagne, la nature, les animaux, le tout dans un pays musulman.

Je remercie Allah pour ce qu’il m’a octroyé et fait du’a pour qu’Il facilite à tout musulman la hijra.

Comment t’es venu l’idée de ton projet ?

Un jour, en discutant des vacances de nos enfants avec des sœurs,  je me suis rappelée de toutes les recherches que j’avais faites pour trouver une structure afin que mes enfants puissent partir en vacances comme les autres, mais en mangeant halal, en respectant la non-mixité, les heures de salat et la sunnah, le tout en s’amusant. En vain !

En plaisantant, l’une d’entre elles m’a demandé si j’accepterai d’accueillir ses enfants. L’idée m’a plu et j’ai donc décidé de me lancer.

J’aime les enfants, j’ai toujours exercé auprès d’eux, en maternelle, en école spécialisée, puis en tant qu’assistante maternelle agrée. C’est donc un réel plaisir pour moi de les accueillir. Je souhaite partager avec eux de bons moments, leur faire découvrir la nature et les animaux en leurs offrant de bonnes vacances tout simplement.

 

3-Comment t’organises-tu au quotidien ?

Une aide ménagère se charge de l’entretien de la maison et des repas.

Ce qui me permet de m’occuper du bien-être des enfants et ainsi faire le nécessaire pour qu’ils se sentent à l’aise.

Je gère également l’organisation des activités pédagogiques et  l’encadrement des filles.

Mon époux est le chauffeur de la ferme, il s’occupe de l’organisation et la réservation des activités sportives ainsi que l’encadrement des garçons.

Un professeur enseigne le coran et quelques du’as en respectant le rythme de chaque enfant.

Pour plus d’infos, je vous invite à visiter notre blog :

www.lafermedesoliviers.jimdo.com

Hijra en Algérie par Oum Meriem

1- Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis Oum Meriem convertie et vivant en Algérie depuis quatre ans. Je suis mariée à un algérien et oummi de deux petites filles nées en Algérie. Nous vivons à Béni-Saf à l’Ouest du pays, à une centaine de kilomètres d’Oran, mais nous avons également vécu quelques temps à Oran.

2-Qu’est ce qui t’as poussé à émigrer ?

Depuis que j’ai lu l’avis des savants sur l’émigration en terre d’Islam, j’ai eu envie de partir et l’idée ne m’a pas quitté. C’était quelques temps avant mon mariage et j’ai fait hijra six mois après m’être mariée. Mon mari étant du bled les choses ont été plus faciles al hamdou li-Llah.

3-Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Je n’ai pas rencontré de grosses difficultés al hamdou li-Llah. J’ai dû m’adapter à un autre mode de vie et à un moindre confort, mais ce n’était que partie remise car vivre en Algérie en tant que musulmane est un pur bonheur. Quelques manques toutefois au niveau de la nourriture, mais tout ceci m’est passé al hamdou li-Llah.

4-Comment a réagi ton entourage lors de l’annonce de ton départ ?

Mon entourage a assez bien réagi à l’annonce de mon départ car mon idée était toute faite. En effet, avant même que je sache avec qui j’allais me marier, je leur avais déjà parlé de mon envie d’aller vivre en Algérie. Allah m’a facilité en mettant sur mon chemin un algérien et nous sommes partis au bout de six mois de mariage. La rapidité de notre départ a tout de même été un peu surprenante pour eux surtout que ma mère avait quelques appréhensions, mais al hamdou li-Llah, elle l’a quand même bien pris.

5-Quels sont selon toi, les principaux avantages de vivre en Algérie ?

Il y a ma sha-a Allah beaucoup d’avantages à vivre en Algérie.

Le premier qui me vient à l’esprit concerne l’éducation des enfants (les amis de nos enfants sont musulmans donc cela facilite forcément la compréhension de l’islam), il y a également la possibilité de vivre sa religion en toute tranquillité et ce dans tout le pays sans se limiter à un quartier comme c’est souvent le cas en France.

L’amour fraternel entre tout le peuple, la générosité, la solidarité, la langue arabe, l’adhan cinq fois par jour qui nous rappelle qu’on est en terre d’islam, les dou’as prononcées par les gens, qu’on entend à longueur de journée.

Je pense qu’il faut le vivre pour se rendre compte de tous les bienfaits qu’il y a ici. C’est vraiment incomparable avec la France et même si on dit que les musulmans n’y sont pas très pratiquants, je ne suis pas d’accord. Il y a certes beaucoup d’ignorance chez certains algériens, mais on sent qu’ils ont été élevés dans un environnement islamique.

Les algériens du bled ont gardé une certaine « pureté » lié à leur entourage, au milieu dans lequel ils ont vécu. Certes maintenant et de plus en plus on peut observer des filles avec des garçons mais ça reste caché et mal vu, c’est une tout autre ambiance.

6-Dans quel établissement scolaire as-tu ou comptes-tu scolarisé tes enfants (public, privé, islamique…) ?

A priori en école publique, mais si l’on se rend compte que ça ne va pas pour diverses raisons et que cela va à l’encontre de l’éducation que l’on souhaite inculquer à nos enfants, on avisera à ce moment-là in sha’a-Llah. Pour l’école privée nous n’avons pas les moyens mais l’école saoudienne me semble la meilleure école qu’il y ait dans le pays wa-Llahou a’lam.

7-Quels sont, dans ta ville, les domaines d’activités les plus favorables à l’embauche ou à la création d’entreprise ?

Nous vivons dans une petite ville il n’y en a pas vraiment wa-Llahoua a’lam. Mon mari a un diplôme qui lui permet d’exercer dans la fonction publique.

8-Quel (s) conseil (s) donnerais-tu à une famille qui souhaite faire hijra ?

De patienter et de faire des dou’as pour qu’Allah nous facilite et accepte notre acte. On a qu’une vie sur terre pour nous permettre de faire le plus de bonnes actions possibles et si l’on reste en France, c’est à nos risques et périls, surtout pour nos enfants dont nous sommes responsables. Donc quoi qu’il arrive il faut patienter surtout les premiers temps ou l’adaptation peut-être dure pour certains,  mais ensuite c’est que du bonheur in sha’a-Llah. Il faut sans cesse penser à la récompense qu’on aura dans l’Au-delà in sha’a-Llah, si notre acte a été sincère et ce surtout dans les moments difficiles ou de nostalgie. Mais bon la vie en tant que musulman est si paisible ici ma sha’a-Llah qu’on a vite fait d’oublier la France.

9-Que regrettes-tu de l’Europe ? (si tu regrettes quelque chose.)

A l’heure actuelle plus rien même si comme je l’ai dit plus haut à une époque j’ai eu pas mal d’envies (alimentaires) mais maintenant je me suis totalement fait aux plats algériens al hamdou li-Llah. Ah si ! Peut-être les sages-femmes à domicile pour me permettre d’accoucher chez moi. Il existe bien des vieilles femmes « accoucheuses » dans ma ville, mais j’ai quelques réticences à faire appel à l’une d’entre elles.

10-As-tu un site, un blog, un profil Facebook qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?

J’ai créé un blog qui parle un peu de ma hijra, d’ailleurs n’hésitez pas à vous y rendre si souhaitez  y posez vos questions inshallah :

http://hijralgerie.canalblog.com

Qu’Allah vous facilite à tous la hijra.

Baraka Llâhu fiki ukhtî pour ton témoignage.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]

Forum Hijra

J’ai découvert récemment un forum très utile pour toutes celles qui souhaitent faire hijra ou qui ont fait hijra en Afrique du Nord, Afrique Subsaharienne, en Asie…

Vous y découvrirez des rappels de dine sur la Hijra, de jolis photos des quatre coins du monde, des témoignages de soeurs et vous pourrez bien évidemment y poser toutes vos questions.

Ce forum est strictement réservée aux soeurs.

La modératrice y est très active mâ châ Allah. Qu’Allah la préserve.

http://alhijra.forumactif.com/forum.htm

Hijra Dubai | Oum Sawda

De plus en plus de musulmans ayant grandi en Europe décident d’émigrer dans un pays musulman afin d’y voir si l’herbe y est réellement plus verte.

Pour certains, ça n’est encore qu’un vague projet qu’il faudra (ou non) concrétiser dans un futur plus ou moins proche, pour d’autres au contraire, c’est devenu une priorité et beaucoup n’ont pas hésité à franchir le pas en s’en remettant complètement à Allâh et ceci, afin d’obtenir son aide et sa satisfaction.

1- Peux-tu te présenter brièvement ?

As Salamu ‘Alaykum Wa Rahmatullahi Wa Barakatuh. Je me présente Souad Oum Sawda Wa Sakina, j’ai 26 ans et je suis maman de deux petites filles Al Hamdullilah.

2-Qu’est ce qui t’as poussé à émigrer ?

Ce qui nous a poussé à émigrer  a été le fait qu’on aspirait une vie meilleure et pleine de quiétude d’un point de vue religieux autant pour nos futurs enfants que pour nous-mêmes.

Nous étions intéressées par le Moyen-Orient et après plusieurs candidatures envoyées et qui n’aboutissaient pas nous avons mis les recherches d’emploi en attente et nous avons décidé d’être plus ouvert à d’autres pays sans pour autant avoir eu un coup de coeur particulier pour un pays précis. Après un an d’attente, mon mari a postulé de nouveau à une offre d’emploi en VIE (Volontariat International Entreprise) auprès d’une entreprise française à Dubai sans grande conviction et finalement Al Hamdullilah il a été retenu pour cet emploi. Donc, je dirais que Dubai est venu à nous par la grâce d’Allah ‘azza wa jal.

3-Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Cela fait maintenant deux ans que je vis à Dubai Al Hamdullilah et il est vrai qu’il  m’a fallu du temps au début pour prendre mes repères. Ce n’est pas facile de quitter sa famille et ses amies et surtout d’arriver dans un pays qui nous est totalement inconnu. Al Hamdullilah, avec le temps on prend ses marques et les difficultés du début se dissipent assez rapidement.

4-Comment a réagi ton entourage lors de l’annonce de ton départ ?

Mon entourage était triste de cette annonce, mais aussi content de cette nouvelle vie qui allait commencer pour nous Al Hamdullilah.

5-Quels sont selon toi, les principaux avantages de vivre à Dubai ?

Je dirais sans aucune hésitation le fait de pouvoir pratiquement sa religion en toute quiétude Al Hamdullilah. Dubai est un Emirat surprenant et attachant et il offre toutes les conditions afin de pratiquer à bien sa religion Al Hamdullilah.

Voici des quelques exemples pour illustrer mes dires Incha Allah :

– Le week-end est le vendredi et samedi, donc il n’y a aucune contrainte pour aller au Jumu’a.

– Il y a des mosquées/salles de prière partout (lieux de travail, dans les immeubles, maternités, en plein milieu de l’autoroute, à l’aéroport, les centres commerciaux, etc.) qui font qu’on n’a pas le souci des prières à l’heure quand on est à l’extérieur.

– En ce qui concerne les vacances scolaires, jours fériés on se réfère au calendrier musulman.

– Durant le mois de Ramadhan, les entreprises aménagent les horaires de travail.

– Nous pouvons sortir voilées en toute tranquillité Al Hamdullilah.

– Il a des structures qui permettent de prendre des cours de religions, qu’ran, tajweed pour les hommes, femmes et enfants Al Hamdulliah.

– Beaucoup d’activités réservées aux femmes et enfants.

Cette liste est non exhaustive.

6-Dans quel établissement scolaire as-tu scolarisé tes enfants (public, privée, islamique…) ?

Mes filles étant encore jeune, elles ne sont pas pour le moment scolarisées. D’ici un an Incha Allah mon ainée sera en âge d’aller à la maternelle Incha Allah et si nous sommes toujours là nous comptons la scolariser dans une école arabe religieuse Incha Allah. Il faut savoir qu’à Dubai il y a un large choix dans le type d’écoles (françaises, anglaises, américaines, indiennes, arabes, allemandes, etc.) Al Hamdullilah.

7-Quels sont dans ta ville, les domaines d’activités les plus favorables à l’embauche ou à la création de socièté ?

Pour pouvoir travailler ou créer une société à Dubai il faut savoir parler couramment l’anglais qui est la langue des affaires. L’arabe reste un plus. Les secteurs porteurs à Dubai sont notamment : le tourisme, hôtellerie restauration (Chef de partie, cuisinier, etc.), métiers de bouche (traiteur, pâtissier, chocolatier…), Nouvelles Technologies (chef de projet informatique…), secteur médical, traitement de l’eau, défense (aéronautique et maintenance), pétrole gaz/BTP (Abu Dhabi), commerce international, grande distribution, services financiers, l’aérien, etc. Il faut prendre en compte le fait que les emplois proposés sont des emplois qualifiés qui nécessitent une solide expérience professionnelle avec des diplômes acquis. Pour les emplois moins qualifiés les salaires sont plus bas et inférieurs par rapport au même type de postes en France du fait qu’il y a une forte concurrence de la main-d’œuvre étrangère (indiens, pakistanais, philippins, etc.) et donc ces postes sont beaucoup moins accessibles aux Européens. Les secteurs porteurs pour la création d’entreprise sont : le tourisme, les services financiers et assimilés, les technologies de l’information, les fournitures à la construction immobilière (second oeuvre), la santé, métiers de bouche, etc. Il faut bien se renseigner sur les conditions de création d’entreprise ici Incha Allah.

8-Quel (s) conseil (s) donnerais-tu à une famille qui souhaite faire hijra ?

Pour les personnes désirant faire la Hijra dans un pays musulman, je leur conseillerai dans un premier temps de placer leur confiance entière en Allah ‘azza wa jal, de faire salat istikhara (prière de consultation) et tous les asbab (causes) Incha Allah.

Ensuite, je leur dirais de bien se renseigner sur les pays potentiels qui pourraient les intéresser et si possible de se rendre sur place quelques jours/semaines afin de se faire leur propre avis sur le pays en question et voir s’ils peuvent réellement y résider Incha Allah.

Qu’ils n’hésitent pas à entrer en contact avec des frères/sœurs ayant fait la hijra dans le dit pays, car il est certain que ça pourra leur être d’une grande utilité dans leur recherche ainsi qu’en vue d’une potentielle installation Incha Allah.

J’aimerais aussi parler d’un point important Incha Allah. N’idéalisez pas les pays musulmans au risque d’être déçu et révolté. Certes les musulmans qui vivent dans ces pays ne sont que des êtres humains avec des qualités, des défauts, des faiblesses tout comme nous. Dans tous pays musulmans on trouvera des choses détestables, mais aussi de très bonnes choses Al Hamdullilah. Celui qui fait la hijra avec la bonne niyya (intention) trouvera ce qu’il recherche et celui qui recherche dunya (vie d’ici-bas) la trouvera également peut importe le pays musulman où il sera. Et aussi, il ne faut pas oublier que peu importe le mal qu’on pourra y trouver il n’en reste pas moins qu’un pays musulman sera toujours meilleur qu’un pays non-musulman Al Hamdullilah.

Et pour finir, je leur dirais de s’accrocher même dans les échecs Incha Allah, de persévérer et patienter, car la hijra n’est pas une chose aisée, mais la facilité vient d’Allah ‘azza wa jal.

Qu’Allah ‘azza wa jal vous facilite la hijra.

9-Que regrettes-tu de l’Europe ? (si tu regrettes quelque chose.)

Je n’emploierai pas le mot « regret » mais plus « manque » et je dirais tout simplement ma famille et mes amies Al Hamdullilah. Sinon, pour le reste je ne regrette rien de la France.

10-As-tu un site, un blog, un profil Facebook qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?

J’ai un forum réservé aux sœurs dédié à la hijra : http://alhijra.forumactif.com/forum.htm

Baraka Llâhu fiki ukhtî pour ton témoignage.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]

Hijra Maroc Casablanca | Oum Yahia


De plus en plus de musulmans ayant grandi en Europe décident d’émigrer dans un pays musulman afin d’y voir si l’herbe y est réellement plus verte.

Pour certains, ça n’est encore qu’un vague projet qu’il faudra (ou non) concrétiser dans un futur plus ou moins proche, pour d’autres au contraire, c’est devenu une priorité et beaucoup n’ont pas hésité à franchir le pas en s’en remettant complètement à Allâh et ceci, afin d’obtenir son aide et sa satisfaction.

Baraka Llâhu fiki oum Yahia pour ton témoignage.

1- Peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Doha. Je suis mariée, maman d’un petit garçon qui va avoir un an walhamdulillah. Je vis à Casablanca au Maroc depuis bientôt 2 ans. J’ai grandi en France en région parisienne.

2-Qu’est ce qui t’as poussé à émigrer ?

Depuis plusieurs années, avec mon mari nous avions le projet de vivre dans un pays musulman et plus précisément au Maroc. Après une expérience d’un an au Qatar, j’ai répondu à des offres d’emploi et une entreprise m’a recontacté pour un poste à Casablanca, ce qui a précipité notre départ vers le Maroc.

Le Qatar fut une belle expérience qui n’a malheureusement pas duré pour diverses raisons. Pour le Maroc, ce n’était qu’une question de temps puisque notre objectif était, à terme d’aller y vivre. Comme je le disais, mon offre d’emploi a précipité notre départ.

Je souhaite que mon enfant ai une éducation islamique avant tout et aussi de solides bases en arabe et en français. Une soeur et amie a ouvert sa classe montessori sur Casablanca, j’y inscrirai peut-être ma ptite terreur bi idhnillah quand il en aura l’âge.

3-Quels sont dans ta ville, les domaines d’activités les plus favorables à l’embauche ou à la création de socièté ?

L’avantage à Casablanca est que de nombreux domaines d’activités sont favorables à l’embauche surtout lorsque l’on parle correctement le français. Nous avons un net avantage dans les calls center et même dans les autres entreprises, mais le monde du travail marocain est assez spécial et plutôt difficile à intégrer lorsqu’on a des habitudes et des valeurs d’ailleurs. Kheir incha Allah.

Pour la création de société, c’est un peu la même chose, disons qu’il est difficile de percer. Il est préférable (comme partout) d’avoir un capital de départ et de quoi vivre les deux premières années, le temps que la machine se mette en marche.

C’est ce qu’a fait mon mari, qui a monté son entreprise de conseil en informatique, dans les technologies de pointe. Les débuts ont été difficiles et alhamdulillah cela commence tout juste à payer, après près de deux ans d’efforts et d’investissements. Il ne faut pas compter les heures de travail lorsqu’on se met à son compte et encore moins quand on a affaire à des clients marocains… hamdulillah ‘ala kulli hal.

Pour ce qui est des secteurs intéressants, les nouvelles technologies sont en plein boom, donc les personnes compétentes ont beaucoup à gagner et puis la restauration (les cafés…) est un domaine qui ne connait pas la crise ici.

4-Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Alhamdulillah pas tant que cela. Maintenant, il est vrai que lorsque l’on a vécu en France toute sa vie, il faut un temps d’adaptation à la mentalité marocaine et à la vie là-bas. Le monde du travail est assez dur, encore plus quand on est une femme, mais alhamdulillah j’ai su m’y faire rapidement.

Dans la vie de tous les jours, il ne faut pas s’étonner qu’on vous passe devant lorsque vous faites la queue, que ce soit chez l’épicier ou à la banque… on s’y fait et ensuite on ne se fait plus avoir avec l’habitude.

5-Comment a réagi ton entourage lors de l’annonce de ton départ ?

Ils étaient partagés, mais alhamdulillah dans l’ensemble cela s’est bien passé. Le mot d’ordre fut : sabr sabr et sabr !!

Mes parents sont du sud du Maroc, ils passent nous rendre visite, car heureusement, Casa est sur leur route ^^ alhamdulillah !

6-Quels sont selon toi, les principaux avantages de vivre au Maroc ?

C’est un pays musulman tout simplement, on entend l’adhan 5 fois par jour et c’est l’islam qui (en principe) régit la vie du pays. On ne pourra jamais me reprocher le hijab que j’ai sur la tête ni ma façon de vivre walhamdulillah.

Le Maroc, quoiqu’on en dise est un pays de liberté, dans le sens où l’on est libre de faire ce que l’on veut, s’habiller comme on le veut et où on ne manque de rien alhamdulillah. Les gens ont beaucoup de défauts, mais ils restent musulmans et c’est ce qui doit compter pour nous. J’aime, lorsque je sors que les gens fassent des dou’as pour moi et mon bébé, j’aime le respect qu’il y a pour la femme qui se respecte. Aucun pays n’est parfait, il faut seulement savoir quelles sont nos priorités et trouver l’endroit qui sera le moins pire pour nous… Kheir incha Allah

7-Quel (s) conseil (s) donnerais-tu à une famille qui souhaite faire hijra ?

De bien étudier le pays vers lequel ils souhaitent se diriger, de préparer leur départ, aussi bien financièrement que psychologiquement, car faire hijra signifie changer de vie du tout au tout. Surtout ne pas s’attendre à vivre comme ils vivaient en France, il faut s’adapter au pays d’accueil et à ses habitudes.

8-Que regrettes-tu de l’Europe ? (si tu regrettes quelque chose.)

Je dirais l’ordre et la propreté (c’est triste à dire en pays muslim mais c’est comme ça…)

Sinon moins sérieusement je dirais le chocolat, la mayonnaise et le fromage ^^ moi gourmande ?? hihi


Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : ji[email protected]

Musulmanes Francophones Du Maroc

Je tenais à vous présenter un forum très utile pour les soeurs qui ont fait hijra au Maroc ou qui en ont le projet.

Les soeurs y sont très réactives mâ châ Allah.

Vous pourrez y poser toutes vos questions et vous y ferez de nombreuses rencontres in châ Allah.

http://hijra-au-maroc.goodforum.net/

Surât An-Nisa

100. Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Le Prophète (3alayhi Salât wa Sallâm) a dit:
« La Hijra ne cessera pas tant que le repentir sera accepté. Et le repentir sera accepté tant que le soleil ne se sera pas levé de l’occident » (Abou Dawoud, Ahmad)

Hijra au Maroc à Casablanca | Oum Mohamed

De plus en plus de musulmans ayant grandi en Europe décident d’émigrer dans un pays musulman afin d’y voir si l’herbe y est réellement plus verte.

Pour certains, ça n’est encore qu’un vague projet qu’il faudra (ou non) concrétiser dans un futur plus ou moins proche, pour d’autres au contraire, c’est devenu une priorité et beaucoup n’ont pas hésité à franchir le pas en s’en remettant complètement à Allâh et ceci, afin d’obtenir son aide et sa satisfaction.

A partir d’aujourd’hui, nous vous inviterons à découvrir de temps à autres sur notre blog, des témoignages de sœurs ayant choisi de faire Hijra en terre musulmane.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]

1- Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis Nabila Oum Mohammed, maman d’un petit garçon de deux ans. Cela fait maintenant 18 mois que nous vivons à Casablanca au Maroc. J’ai grandi dans les environs de Strasbourg dans un petit village, je me suis mariée et j’ai vécu durant cinq ans et demi en Allemagne.

2-Qu’est ce qui t’as poussé à émigrer ?

Mon époux est né et a grandi au Maroc, il a quitté le Maroc afin d’étudier en Allemagne, mais il projetait, à terme, un retour dans son pays d’origine.

casablanca-mosqee

3-Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Je n’ai pas rencontré de difficultés, alhamduli Llâh.

Mes parents nous ont laissé leur appartement ce qui nous a facilité notre installation.

Les premiers mois, mon mari a effectué un stage chez un ami, ce qui lui a permis de trouver rapidement un travail dans sa branche.

4-Comment a réagi ton entourage lors de l’annonce de ton départ ?

Ma famille à plutôt bien réagi, car nous en avons beaucoup parlé avant de partir.

Nous avons en effet mis cinq ans avant de faire Hijra.

De plus mes parents sont nés et ont grandi à Casa, ma mère vient quatre à six fois par an, mais pour une courte période (une semaine) et mon père une fois par an donc pour eux, je ne partais pas si loin que ça.

5-Quels sont selon toi, les principaux avantages de vivre au Maroc ?

Vivre dans un pays musulman me permets de porter mon hijab sans préjugés, l’appel à la prière y est omniprésent, la présence de mosquées à chaque coin de rue m’aide à faire mes salats en temps et en heure.

6-Quel (s) conseil (s) donnerais-tu à une famille qui souhaite faire hijra ?

De surtout bien préparé son départ, de se préparer à faire des sacrifices au niveau de vie, eh oui fini le fromage, la crème fraiche et le Nutella… Plus sérieusement, si les familles ont la possibilité d’acheter un logement, bismi-Llah, de créer leurs propres commerces bismi-Llah. Les secteurs porteurs au Maroc sont l’informatique, le bâtiment et la restauration.

7-Que regrettes-tu de l’Europe ? (si tu regrettes quelque chose.)

Pour ma part, ce que je regrette de la France et de l’Allemagne ce sont les soins, la propreté, l’ordre.

8-As-tu un site, un blog, un profil Facebook qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?

Je dispose d’un blog, laissez à l’abandon ces derniers temps, je suis une touche à tout !

http://fleurdeja.overblog.com

Baraka Llâhu fiki ukhtî pour ton témoignage.

Hijra en Algérie | Oum Abdallah

De plus en plus de musulmans ayant grandi en Europe décident d’émigrer dans un pays musulman afin d’y voir si l’herbe y est réellement plus verte.

Pour certains, ça n’est encore qu’un vague projet qu’il faudra (ou non) concrétiser dans un futur plus ou moins proche, pour d’autres au contraire, c’est devenu une priorité et beaucoup n’ont pas hésité à franchir le pas en s’en remettant complètement à Allâh et ceci, afin d’obtenir son aide et sa satisfaction.

A partir d’aujourd’hui, nous vous inviterons à découvrir de temps à autres sur notre blog, des témoignages de sœurs ayant choisi de faire Hijra en terre musulmane.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]

1- Peux-tu te présenter brièvement ?

As-salâmu’ alaykum, je suis oum Abadallah, je suis portugaise convertie, j’ai 41 ans je suis mariée avec un algérien. J’ai six enfants, al hamdu li-Llah.

Je suis née à Porto au Portugal, puis à l’âge de 13 ans je suis partie vivre en France, à Fontenay sous-bois (94).

Nous avons fait hijra en Algérie, à Alger.

mosquee-alger

2-Qu’est ce qui t’as poussé à émigrer ?

En voyant nos enfants grandir, nous craignions pour leur avenir, leur éducation et surtout leur foi (Al Imane).

Par crainte de les voir évoluer dans un environnement non islamique et afin de leur faciliter l’apprentissage de notre religion, nous avons décidé de faire hijra.

3-Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Cela fait sept ans que je vis en Algérie et les débuts ne furent pas simple. Je ne parlais pas la langue arabe et le pays n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui. En effet, nous avions droit régulièrement à des coupures d’eau et d’électricité, il n’y avait pas dans notre région de centres commerciaux, uniquement de petites épiceries, très peu d’activités pour les enfants, certains médicaments manquaient…

4-Comment a réagi ton entourage lors de l’annonce de ton départ ?

Lors de l’annonce de notre départ, nous avons ressenti beaucoup de stress et de crainte de la part de notre entourage.

5-Quels sont selon toi, les principaux avantages de vivre en Algérie ?

Depuis que je vis en Algérie, j’ai beaucoup avancé dans l’apprentissage de notre religion, je commence à lire et à écrire la langue Arabe. Mes enfants, eux la parlent couramment, nous avons la liberté de porter notre hijab moi et mes filles sans craintes, nous écoutons l’appel à la prière ce qui nous aide à prier à l’heure (nous vivons à deux pas d’une mosquée), de nombreuses sœurs organisent des cours dans les mosquées… Je ne regrette vraiment pas de vivre en Algérie, al hamdu li-Llâh.

J’ai d’ailleurs pu scolariser mes enfants dans une école privée islamique. Il s’agit de l’école saoudienne à Alger, l’école est dirigée par l’ambassade d’Arabie Saoudite d’Algérie.

Mes enfants ont donc l’opportunité d’étudier en plus des matières courantes, des matières liées à l’islam. Et les résultats au bout de sept ans se font nettement ressentir. Mes enfants ont apprit beaucoup de sourates.

Au moment des fêtes par exemple, il y a beaucoup d’ambiance, tout le monde partage la joie du Ramadan.

Il y a également beaucoup de respect parmi les gens, je peux appliquer ma religion et travailler tranquillement. Mes grandes filles peuvent terminer leurs études en gardant leur voile.

Et puis, plus besoin de faire des kilomètres pour trouver de la nourriture Halal…

Ce qui me plait chez les algériennes, c’est que plus tu les fréquentes, plus tu apprends des choses dans la vie quotidienne.

Il y a en Algérie beaucoup de verdure et des endroits magnifiques où passer ses vacances et se divertir en famille : la montagne, la mer, le désert, les forêts, les champs, beaucoup d’espaces verts.

Il y a des manèges et aussi beaucoup de jeux pour les enfants.

6-Quel (s) conseil (s) donnerais-tu à une famille qui souhaite faire hijra ?

Je conseille à toutes les familles souhaitant faire hijra de le faire le plus tôt possible, surtout pour les enfants, c’est beaucoup plus simple pour un enfant de s’adapter au changement lorsqu’il est tout petit.

Le fait de pouvoir vivre votre religion sereinement doit être plus fort que le reste. C’est en effet dur de quitter son petit confort, sa famille et ses amis, mais les raisons qui vous poussent à le faire doivent être plus fortes que tout.

7-Que regrettes-tu de la France ? (si tu regrettes quelque chose).

Au départ, ce qui me manquait le plus était surtout alimentaire : chocolat, fromage, chips… Mais al hamduli-Llâh aujourd’hui on trouve tout ce que l’on souhaite en Algérie et nos habitudes alimentaires ont fini par évoluer.

8-As-tu un site, un blog, un profil Facebook qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?

Les personnes intéressées par mon témoignage peuvent me poser toutes leurs questions en commentaire sous cet article.

Baraka Llâhu fiki ukhtî pour ton témoignage.