Archives de catégorie : Entreprendre sur le web

Votre projet e-commerce est-il rentable?

Le e-commerce en France, en 2012, c’était:

  • Un chiffre d’affaires de 45 milliards d’euros (dont 13,1 milliards d’euros rien qu’au 4e trimestre)
  • 31,7 millions d’e-consommateurs
  • 117 500 marchands recensés (+17% par rapport à 2011)
  • Une hausse de 25% des paiements en ligne (toujours par rapport à 2011)
  • Un panier moyen de 85 euros*

« Un nouveau site marchand se crée en France chaque demi-heure »

Alors, bien sûr, on se dit bien vite, à la vue de ces chiffres étourdissants, que le e-commerce c’est trop bien. C’est facile et ça rapporte un max. On reste tranquillement derrière son PC, on investit un peu dans une belle boutique, un peu dans le référencement, un peu dans la marchandise et c’est parti! Mais le e-commerce, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce n’est pas si simple.

Avoir une belle boutique en ligne c’est bien. L’esthétique c’est important, c’est vrai, mais l’esthétique ne fait pas tout. Avoir de jolis produits, bien référencer son site, c’est essentiel, mais  un e-commerce, ça doit avant tout rapporter un peu de sous. Surtout si votre e-commerce est votre activité principale et/ou votre unique source de revenus. Faut bien gagner sa croûte!  Et pour ça, il faut se lever tôt et se coucher tard et ce, même avec les meilleurs produits et la plus belle boutique du monde. Derrière il doit y avoir du taf!

Tout bon commerçant qui se respecte, même débutant, se doit de maîtriser les règles élémentaires du commerce afin d’éviter les mauvaises surprises. Par conséquent, avant de vous lancer à corps perdu dans cette belle aventure, prenez connaissances des ces quelques rappels, certes élémentaires, mais de bon sens.

boutique en ligne

 

  1. Prenez le temps de bien étudier la faisabilité et la viabilité de votre projet.
  2. Déterminer votre taux de conversion = % de visiteurs qui passent une commande. Celui ci dépend de plusieurs facteurs : secteur, concurrence, positionnement… Un taux de 1.5% peut servir de base.
  3. Définir votre panier moyen : en fonction du coût de vos produits
  4. Estimer les dépenses liées au site : création du site, stockage, achats, logistique, marketing…
  5. Calculer votre marge produit = prix de vente HT – prix d’achat HT
  6. Déterminer vos frais généraux : hébergement, commissions des banques, frais de port, emballage, maintenance du site, comptabilité, charges et taxes de l’entreprise etc.

Ne pas oublier de tenir compte du coût des actions marketing et commerciales, budget important et indispensable pour un e-commerce. Vous pouvez, en revanche, oublier de compter vos heures.

Ces petits calculs vous permettront de voir ce qu’implique réellement un commerce en ligne, en termes d’efforts quotidiens sur le site, l’offre, la relation client, la génération de trafic…

Vous aimeriez savoir si votre chiffre d’affaire vous permet de faire quelques bénéfices? ou encore connaitre le chiffre d’affaire à réaliser afin de dégager des bénéfices?

Voici une petite feuille de calcul qui vous permettra d’y voir un peu plus clair.

Pour finir, voici deux forums qui vous seront d’une grande utilité :

Forum e-commerce
Forum Marketing

* D’après une étude réalisée par la FEVAD en 2012

Obtenir du trafic ciblé : campagne adwords

Aucun e-commerçant ne peut aujourd’hui se passer d’une campagne adwords. La concurrence étant de plus en plus forte, il est nécessaire voir indispensable de payer afin d’augmenter sa visibilité sur le net.

Nous avions déjà abordé le sujet ici et et comme vous pouvez vous en apercevoir, ce sujet est toujours d’actualité chez Sianat.

Le budget à investir est conséquent mais dites vous que cet argent correspond à celui que vous auriez dû investir dans le loyer d’une boutique physique par exemple (on se rassure comme on peut ;-)).

La principale difficultée dans le lancement d’une campgne adwords est de bien définir sa stratégie : mots clés, annonces, budget quotidien, plannification ect… Ne vous lancez pas sans avoir étudier ces points, au risque de perdre beaucoup d’argent.

Astuces pour une campagne adwords efficace

Ces astuces vous aideront à bien débuter et ainsi éviter de gaspiller votre argent inutilement avec Adwords.

-Prenez le temps de bien fixer le budget à accorder à votre campagneA partir de là, on peut déterminer l’enchère par défaut, autrement dit le prix maximum qu’on est prêt à payer pour un clic. La question à se poser est : combien êtes vous prêt à payer pour que quelqu’un visite votre site web ?

-Listez les mots clés :  il est important de bien cibler ses mots clés par annonce afin d’éviter du trafic de mauvaise qualité. Vous pourrrez vous aider du générateur de mots clés de Google Adwords.

– Ajoutez plusieurs fois vos mots clés dans votre annonce. Essayez de les ajouter dans le titre, dans le corps de l’annonce et dans l’URL.

-Etudiez le positionnement de la concurrence.

-Apprenez à enchérir sur le prix du clic sur son annonce, c’est-à-dire sur le CPC (Coût Par Clic).

– Faites le suivi des conversions. Il est important de savoir quels sont les annonces ou mots clés qui vous ont permis de générer une vente.

Agir avec méthode

Les annonces adwords se structurent sur plusieurs niveaux.

Les campagnes

Chaque campagne se compose de groupes d’annonces qui eux-même se composent de mots clés et d’annonces. La campagne doit correspondre à un univers de produits ou de services.

Chez Sianat nous avez crée 3 campagnes : AbayaJilbabVêtement islamique

Les groupes d’annonces

Les groupes d’annonces doivent être composés à la fois d’annonces d’ordre général et à la fois d’annonces très spécifiques à un besoin. Au sein de chaque campagne, les annonces correspondent à des modèles particulier que l’on a souhaité mettre en avant.

A titre d’exemple, dans la campagne Abaya, une annonce Abaya Lilia a été crée ainsi qu’une annonce Vente de lots d’abayas.

Les annonces

Composée d’un titre, de deux lignes de description, d’une URL à afficher et d’une URL de destination, il vous faudra en créer plusieurs et tester celles qui convertissent le mieux.

annonce adwords

Suivre les résultats

Après la création de la campagne, il vous faudra mettre en place un système de suivi des conversions. Je vous conseille pour cela, d’associer votre compte Google Adwords avec l’outil Google Analytics qui permet d’analyser le trafic du site. Gardez en tête qu’une bonne annonce adwords est celle qui a un bon taux de clic et un excellent taux de conversion.

Si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez pas!

 

Association « Akhawate Business »

L’association « Akhawtes Business  » vous connaissez ? Souvenez-vous, nous avions publié une petite interview de la fondatrice en septembre dernier. Nous les suivons depuis le début de leur aventure et nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture du blog « Akhawate Business « . A cette occasion elles ont eu l’excellente idée de lancer un événement qui donnera l’opportunité à dix femmes de présenter leur entreprise lors de « La quinzaine des entrepreneuses musulmanes  » du 07 au 18 Janvier 2013.

femme musulmane

Pour participer il suffit de déposer votre candidature avant le vendredi 4 janvier à 18h en remplissant le formulaire. Le formulaire est un peu long je l’avoue ^_^ mais si votre candidature est séléctionnée cela représentera une belle occasion de faire parler de vous sur le blog « Akhawates business » et sur les réseaux sociaux.

A travers cet évènement, l’association souhaite :

Valoriser le travail des entrepreneuses musulmanes et souligner leur professionnalisme.  Akhawate Business espère, par la  même occasion, que les témoignages de ces dix entrepreneuses inspirent d’autres femmes afin qu’elles prennent conscience de leur potentiel et se lancent dans la création d’entreprise.

Blog : www.akhawatebusiness.com 

Page Facebook : Akhawate Business

Hashtag Twitter : #AkB15n

Vous l’aurez compris, Sianat participe à l’événement et vous?

 

Le bouche-à-oreille reste le meilleur moyen de communication

Après plusieurs années à me batailler pour faire connaitre Sianat, je peux vous confirmer aujourd’hui que le bouche-à-oreille représente de loin la meilleure façon de se faire connaître. Nous avons toujours cherché à connaitre le parcours de nos clients ou encore le chemin parcouru pour arriver dans notre boutique. Après plusieurs mois d’investigation, il s’avère que nombreuses sont celles qui passent commande après avoir été conseillées par une amie (60%).

Selon une étude mondiale du cabinet de conseil en management Accenture, le bouche-à-oreille reste la 1ère source d’information pour la décision d’achat des clients. 76 % des personnes interrogées se fient aux avis des proches, contre 24 % à la publicité. Pour un président d’une agence de conseil, « la pub ne suffit pas à créer une image. Il faut avoir la confiance du client et ça, ça s’obtient grâce au bouche-à-oreille. Une recommandation par un tiers est plus crédible : je le dis à une personne, qui le répète, puis le répète. Cela à plus de poids qu’une publicité. »

Le bouche-à-oreille a toujours existé, bien avant l’arrivée d’internet. Mais avec l’avènement des réseaux sociaux, le bouche-à-oreille est de plus en plus utilisé. Lorsqu’une cliente est convaincue par un modèle, elle va avoir tendance à en parler autour d’elle car nombreuses sont les personnes qui ressentent le besoin de partager leurs expériences commerciales. La réputation d’une jeune marque peut alors se faire et se défaire très rapidement.

le bouche-à-oreille est une opportunité que les entreprises ne devraient pas négliger : selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, 75% des firmes dépendent aujourd’hui fortement du bouche-à-oreille, qui peut générer 2 fois plus de ventes qu’une campagne classique dans les medias tout en étant presque gratuit! Le bouche-à-oreille présente le quadruple avantage de se répandre très vite, de donner un sentiment d’importance à la personne qui relaie l’information, de créer des interactions entre les personnes et les générations.

Je fais aujourd’hui appel à tous nos lecteurs et clients : une chose, que vous pourriez faire et qui nous aiderait beaucoup, serait de parler de nous autour de vous (familles, amis, connaissances) et sur les réseaux sociaux. Un geste simple et qui peut apporter beaucoup à une jeune marque comme la nôtre.

 

Optimiser votre campagne Adwords

Si comme Sianat, vous souhaitez obtenir plus de trafic  sur votre site en dépensant le moins d’argent possible, voici quelques conseils pour vous aider à optimiser au mieux votre campagne adwords. 

Rédiger une annonce pertinente

– Une phrase claire tentera de répondre à la recherche de l’internaute visé. L’utilisation de l’impératif peut s’avérer utile.
– Choisir des mots clés très précis. A titre d’exemple, nous avons remplacé le mot clé « Jilbab » par l’expression « jilbab pas cher ». Cette expression nous coûte moins cher et les visitent sont plus ciblés donc plus rentable.
– Insérez des mots-clés au sein de votre annonce, sur le titre et dans le descriptif.
– Rédigez une annonce attrayante qui donnera envie aux internautes de cliquer dessus pour en savoir plus sur vos produits.
– Inclure un prix dans votre annonce peut faire la différence.
– Proposez une offre avantageuse : frais d’envoi gratuits, remise, cadeaux…
– Allez à l’essentiel ! L’annonce doit être courte et précise.
– Optimisez votre page de destination pour qu’elle soit pertinente par rapport à votre annonce (plus d’explications dans le paragraphe « annonces rentables »).
– Utilisez des majuscules à chaque mot pour augmenter la visibilité de l’annonce.
– Inclure les mots clés plusieurs fois, ci-possible sur toutes les lignes et l’URL.

Créer des groupes d’annonces

Afin de transformer vos clics en ventes, il est important de montrer aux internautes ce qu’ils recherchent, le plus précisément possible. Si un internaute est à la recherche d’une abaya simple, il est alors inutile de lui proposer des abayas pour fêtes. Le clic ne sera pas rentable. Par conséquent, il s’avère indispensable de créer un groupe d’annonces pour chaque mot-clé, ce qui vous permettra ensuite de lui attribuer plusieurs annonces et plusieurs mots clés. Si vous vendez plusieurs produits différents cela peut s’avérer très utile.
Vous l’aurez compris, plus vos annonces sont ciblés et plus vos aurez de probabilités de déclencher l’achat. Prenez donc le temps de créer des annonces uniques et spécialement conçues sur la thématique de chaque groupe de mot-clé.

Annonces rentables

Deux points à ne surtout pas négliger pour une annonce efficace :

-Achetez des mots clés peu concurrencés en expression (achetez l’expression « vente de jilbab » et vous apparaissez pour les requêtes « vente de jilbab pas cher « , « je suis intéressée par la vente de jilbab »… ) ou en exact (achetez le mot « vêtement islamique » et vous apparaissez uniquement pour « vêtement islamique »). Utilisez google analytics afin de déterminer précisément par quels mots clés les internautes vous ont trouvés.

-Créez une page de destination unique pour chaque groupe d’annonces. Inutile de diriger vos internautes uniquement sur votre page d’accueil. Si un internaute recherche une « abaya simple » on a plutôt intérêt à le diriger directement sur la catégorie « abaya » de notre site que sur notre page d’accueil. La page d’atterrissage doit être épurée et correspondre le plus clairement possible à la requête de l’internaute.

N’hésitez pas à compléter cet article dans les commentaires, le sujet est vaste.

 

 

Paiement par CB enfin disponible

paiement

Vous êtes nombreuses à nous l’avoir réclamé, voici chose faite. Il vous est maintenant possible de régler directement par carte bancaire sur notre site grâce à notre partenaire Be2Bill ! Merci à eux pour leur confiance et leur professionnalisme. Nous remercions également l’équipe d’Islamic deal qui nous a parfaitement conseillé.

 

Vente à domicile : votre avis m’intéresse

La vente à domicile a connu un véritable succès il y a une dizaine d’années et je me demandais si cette pratique était toujours d’actualité. C’est l’automne, les feuilles tombent et on commence déjà à allumer le chauffage. Une période idéale pour vendre à son domicile.

En tant que femme, la vente à domicile est un bon moyen de concilier vie professionnelle et vie de famille et permet également de faire connaitre une marque. Sianat ne disposant pas de boutique physique pour le moment, nous avons pensé à organiser des ventes à domicile.

Nous sommes conscients de l’importance pour nos clientes de pouvoir toucher, essayer et voir nos modèles avant l’achat mais l’organisation de ventes à domicile risque de nous prendre pas mal de temps c’est pourquoi nous aimerions avoir votre avis. Entre le recrutement des vendeuses, la préparation des lots, la formation, la mise en place des ventes… est-il encore intéressant de se lancer dans ce créneau ?

J’en profite pour passer une petite annonce afin de tâter un peu le terrain :

Si vous souhaitez  travaillez à votre rythme et selon vos contraintes personnelles en organisant des réunions sympa afin de proposer notre marque à vos amies, voisines, famille… n’hésitez pas à nous contacter [email protected]

 

Petit bilan…

Pour tout ceux qui nous suivent depuis le début de l’aventure, un petit bilan s’impose.

Nous sommes globalement assez satisfaits de l’évolution de notre e-commerce. Le mois d’Octobre fut particulièrement heureux. Sianat connait en effet une assez bonne progression due à plusieurs facteurs et notamment :

-Un catalogue produit plus large.
-Un réseaux solide.
-Une communication régulière sur les réseaux sociaux .
-La mise en place de campagnes publicitaires efficaces.

Quelques chiffres pour le mois d’octobre :

48,02 % Trafic de recherche 5 196 Visites
40,80 % Sites référents 4 415 Visites
11,18 % Accès directs 1 210 Visites

Nombre total de visites: 10 821, soit une augmentation de 40% en 8 mois. Un mois très chargé qui a débuté par le réassort de certains modèles très attendus et qui s’est terminé avec la préparation de l’Aid Al Adha.

Le nombre de clients qui revient passer commande augmente également.

74,36 % New Visitor 8 046 Visites
25,64 % Returning Visitor

Nous n’avons pas encore atteint nos objectifs mais nous sommes sur la bonne voie bi idhni-Llah.

Un grand merci à vous tous pour votre soutien, nous continuons, bien évidemment, à tout faire pour vous satisfaire en vous proposant toujours plus de choix.

 

Interview d’entrepreneuse : akhawate business

Je tenais à vous présenter la page Facebook d’une soeur passionnée par l’entreprenariat. Elle propose de nombreux conseils et articles intéressants. Son site devrait bientôt voir le jour in châ’a Allah. En attendant vous pouvez suivre Akhawate business Ici.

-Peux-tu te présenter?

Salam Alaykoum wa rahmatoullah, je suis une jeune femme de 28 ans, convertie à l’islam depuis un peu plus de 10 ans wa el hamdulillah. Je suis une mère de famille en reconversion vers les métiers du web, notamment la création de sites internet.

-Comment t’es venue l’idée de ce projet?

Depuis ma conversion à l’islam j’ai toujours souhaité intégrer les projets visant à faire avancer la communauté et j’ai rapidement compris que les musulmans devaient impérativement développer leur propre économie.
Avec ma formation de webmaster, j’ai décidé de travailler exclusivement en collaboration avec d’autres femmes musulmanes et elles sont très présentes sur la toile.
On les retrouve souvent dans la vente par internet. C’est en effet  un des seul moyen pour elle de travailler en accord avec leurs convictions.
Cependant j’ai constaté que toute cette magnifique energie avait besoin d’un cadre plus professionnel car rares sont celles qui ont un commerce abouti.
Aussi j’ai décidé de créer un réseau d’échange avec plusieurs objectifs :
– que les compétences des unes servent aux autres
– qu’on en finisse avec l’amateurisme.
– que chacune parvienne à un vrai « Business » qui lui permettra bi idhnillah de gagner sa vie.
– que la dynamique ainsi créée permette à Akhawate Business de devenir une vraie structure qui proposerait des formations, des rencontres, des financements sur dossier etc…
Je vise la réussite bi idhnillah pour toutes les soeurs qui s’en donnent la peine.

-Pourrais-tu définir en quelques mots les qualités d’une entrepreneuse musulmane?

J’ai un message pour mes soeurs : vous n’êtes pas moins bien que le reste du monde, vous êtes même meilleure si vous vous en tenez aux principes de l’Islam.
La liste des qualités est longue donc je vais appuyer sur les points essentiels:

-Persévèrante : ne perdez jamais de vue votre objectif, sachant qu’il est forcément double : une partie pour votre réussite personnelle et une partie pour sa réussite auprès d’Allah soubhanahou wa ta 3ala.
-Consciencieuse : une entrepreneuse musulmane doit à la fois se soucier des règles du commerce islamique, et des règles en vigueur dans son pays ou sur internet si elle pratique le e-commerce.
-Toujours en évolution : les soeurs doivent constament chercher à s’améliorer. Afin de se tenir informé des dernières actualités, elles peuvent suivre notre page facebook, s’abonner au flux rss de certains blog, assister à des conférences, se rendre à des salons, investir dans une formation etc…
-Généreuse : c’est le point sur lequel je voudrais insister, que vous arriviez à faire des affaires ou non, vous devez dépenser de ce qu’Allah vous a donné pour le bien de la communauté. Pensez à laisser derrière vous des aumônes durables (sadaqa jaryia). C’est ainsi qu’ALlah bénira votre subsistance et que vous atteindrez le double objectif dont je parlais ci-dessus.

Lancer son e-commerce : 2ème étape

Une fois l’entreprise crée, il faut se lancer dans la création de son site internet.
Ce travail devra être confié à un webmaster car rare sont les commerçants qui ont les compétences nécessaires pour créer leur e-boutique.

Maquette de son site

Je vous conseille avant tout de faire un plan de votre site en employant la bonne vieille méthode à l’ancienne : une maquette tout au crayon et à base de découpages. Quand j’ai commencé à réfléchir à la conception de ma boutique, j’ai visionné de nombreuses boutiques en ligne de prêt à porter et j’ai tout de suite su ce que je voulais : une boutique claire et simple d’utilisation.

Tarification d’une boutique en ligne

J’ai ensuite sondé plusieurs sociétés de création de site web pour me faire une idée des coûts et des différentes solutions disponibles.

Les prix de conception de sites e-commerce sont très variables de 700 euros à 5000 euros.
Mon objectif était simple: pouvoir gérer moi même un maximum de choses, le plus simplement possible, et en engageant le moins de frais possible au départ.

boutique en ligne

Prestashop est un logiciel plutôt complet, gratuit, même si cela demande un peu d’imagination graphique pour ne pas avoir une boutique identique à des centaines d’autres. Prestashop offre également la possibilité d’utiliser un thème (Template) payant.

Aujourd’hui, même si je ne peux pas tout faire (manque de connaissance en HTML, CSS…), j’ai tout de même un champs d’action relativement large qui répond à certaines de mes attentes.
Une fois le site en ligne, à chaque vente, ou création d’un compte client, c’est un peu le résultat de tout ce travail…

Bon à savoir : vous aurez toujours besoin de votre webmaster pour apporter des améliorations, corriger certains bugs ou encore modifier différents points sur votre site…

Bien choisir son webmaster

Je vous conseille de ne pas choisir votre webmaster uniquement en fonction du prix. Dirigez vous plutôt vers un webmaster recommandé, réactif et qui est en mesure de vous montrer les sites réalisés.

Je vous propose deux adresses de soeurs webmaster auprès de qui vous pouvez vous adresser (je précise que je n’ai pas eu l’occasion de travailler avec elles):
http://www.oumhamna.com/ et http://www.agicweb.com/

 

Lancer son e-commerce : 1ère étape

Un grand nombre de soeurs ont pris la décision de créer leur propre commerce sur internet :  une solution simple, efficace et à la portée de toutes.

Travailler de chez soi, c’est possible : les bonnes raisons d’ouvrir une boutique en ligne.

Il faudra bien évidement ne pas compter vos heures de travail la première année mais très vite vous serez satisfaite d’apporter un complément de revenus à votre famille.

Après vous avoir décrit les points importants pour lancer votre propre marque de vêtements islamiques, j’aimerai à présent vous aider à lancer votre e-boutique.

Par quoi commencer?

Une fois passées les négociations avec vos fournisseurs ou ateliers de confection, et réalisé votre petite étude de marché, il va falloir créer votre société. Le statut d’autoentrepreneur à l’avantage d’être très simple à gérer pour les néophytes dans ce domaine. Pas besoin de vous déplacer, pas besoin non plus de comptable. Tout se fait de chez vous, en quelques clics seulement :

http://autoentrepreneur.fr/

Ce statut a également l’avantage de ne pas nécessiter l’ouverture d’un compte professionnel, un simple compte courant suffit. En revanche,  je vous conseille d’éviter de perdre votre temps à effectuer des demandes de contrats VAD (contrat avec une banque afin de pouvoir accepter les paiements bancaires sur votre site) pour paiements en ligne. Très rares sont les banques qui font aujourd’hui confiance à une jeune auto-entreprise.

Attention : intéressant pour débuter et tester la viabilité de votre idée, le statut d’auto-entrepreneur se révélera bien vite  inadapté  si votre activité se développe in châ’a Allah. Il faudra alors songer à migrer vers le statut de S.A.R.L , par exemple, plus approprié.

Une fois l’inscription faite, vous recevrez très rapidement votre numéro de SIRET.

L’aventure commence!

 

Créer une marque de vêtements islamiques

Je reçois pas mal de questions de soeurs souhaitant se lancer dans l’aventure entreprenariale ces derniers temps. Vous êtes en effet nombreuses à vouloir ouvrir une boutique en ligne voir même créer votre propre marque de vêtements islamiques.

J’ai donc pensé qu’il serait intéressant d’écrire un article avec toutes les questions que je me suis posée au lancement de ma marque.

Si vous n’avez pas trouvé toutes les réponses à vos interrogations, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

Par quoi commencer?

Une boutique en ligne, c’est avant tout une boutique. On ne s’improvise pas e-commerçant sans établir de plan précis pour son business. Prenez donc le temps de réaliser une petite étude de marché. Tout noter par écrit : ce que vous souhaitez vendre, les prix pratiqués par vos concurrents, leur présence sur le net …

Calculer le budget à investir au départ : création de société, conception du site, budget marketing, achat des tissus, coût de confection, frais transport et douane, logistique, capacité de stockage, frais d’emballage pour vos colis, frais de paiement par carte bancaire…

Où trouver des grossistes en tissu?

Le plus simple est d’acheter vos tissus non loin de l’atelier qui se chargera de la confection de vos modèles. Sachez également que de nombreux ateliers se chargeront de vous trouver des tissus adaptés moyennent un coût supplémentaire.

Comment faire confiance à une modéliste inconnu?

Vous serez dans l’obligation de remettre votre modèle à une modéliste connue ou non.

Une fois votre marque crée et protégée (voir article Sianat, marque déposée), transmettez vos modèles à un atelier pour la réalisation des prototypes (jetez un oeil sur les références de l’atelier). Tous les ateliers ont leur modéliste ce qui à l’avantage de limiter les intermédiaires.

Si la confection du prototype est soignée : finition de qualité, respect du modèle, aucun défaut… vous pourrez alors commencer les négociations.

Comment trouver un atelier de confection?

Cibler un pays, et cherchez dans les différents moteurs de recherche. Vous trouverez de nombreux annuaires répertoriant les ateliers de coutures.

Quel budget minimal faut-il pour se lancer?

Difficile de vous communiquer une fourchette de prix car tout dépend des modèles que vous envisagez de réaliser. Vous déterminerez votre budget après avoir effectué toutes vos recherches.

Quels moyens utiliser pour se faire connaitre?

Référencement naturel (travail de longue haleine mais indispensable), achat de bannières publicitaires, google adwords, réseaux sociaux, flyers, partenariats… Voir mon article : faire connaitre sa marque et trouver des clients

Déroulement du passage à la douane et transport?

Tous les transporteurs travaillent avec des transitaires qui s’occuperont de faire dédouaner vos vêtements : vous devrez leur fournir la facture de l’atelier, la liste de colissage, et certaines informations sur votre société. Le travail du transitaire à un coût à ne pas oublier dans le calcul de votre budget de départ. Ajoutez à cela la TVA à 19.6% sur la facture et le transport de la marchandise.

L’atelier de confection pourra éventuellement vous conseillez un transporteur.

Comment protéger sa marque?

Il vous faudra non seulement protéger votre marque mais également chaque modèle. Tout cela à un coût assez élevé. Vous trouverez toutes les infos sur le site de l’INPI.

 

Publicité gratuite

De la publicité gratuite ça vous tente?

Une publicité gratuite qui vous permettra de faire découvrir votre boutique auprès de nos clients.

Sianat vous propose d’insérer vos flyers et/ou cartes de visite dans nos colis gratuitement. Il ne s’agit pas d’un échange de flyers entre commerçants, il s’agit avant tout d’un geste de solidarité entre entrepreneurs musulmans.

Un geste simple et gratuit pour se faire connaitre.

Si vous êtes intéressés veuillez nous contacter par mail à l’adresse suivante :

[email protected]

 

Suivre notre marque…

Pour suivre notre blog, 3 possibilités s’offrent à vous :

vetement islamique

– venir sur notre site régulièrement et consulter à chaque fois les derniers articles parus

– s’abonner à notre compte Facebook et/ou Twitter.

– être avisé de la publication des articles par flux RSS.

Pour rappel, sur ce blog nous vous parlons de notre aventure entrepreneuriale, du e-commerce, du référencement,de nos modèles et d’entrepreneurs.

Auto-entrepreneur et salaire

Vous êtes nombreuses à me poser des questions concernant le statut d’auto-entrepreneur.

Je vais tenter d’y répondre sous forme d’articles afin d’informer le plus grand nombre.

Question du jour :

L’auto entrepreneur peut-il se verser un salaire?

Les revenus de l’entreprise « individuelle » appartiennent totalement à l’individu, pas à une société, donc vous disposez comme bon vous semble de l’argent qui reste après paiement des charges et frais divers.
Il faut surtout penser à mettre de côté au moins la part de revenus qui devra être reversée en charges sociales et en impôts, plus un fond de roulement pour couvrir les frais de fonctionnement (téléphone, etc.). Ensuite, vous pouvez tout prendre ! 🙂

salaire auto entrepreneur

Boutique en ligne, boutique physique ou les deux?

Vous l’aurez surement remarqué amies entrepreneuses, Sianat aime écrire des articles autour de la création d’entreprise, du e-commerce et surtout autour des trucs et astuces plus ou moins utiles pour se lancer, se développer, trouver des clients…

Aujourd’hui, après avoir lu un article très intéressant sur l’intérêt pour e-commerce de disposer d’une boutique physique, j’ai souhaité vous en parler.

Je vous avouerai que cette question m’a traversé l’esprit plus d’une fois. Surtout lorsque l’on s’aperçoit que l’on vend 5 fois plus lors de ventes privées que sur le net.

Alors, pourquoi un e-commerçant devrait-il ouvrir une boutique physique ?

– « Si tout peut se vendre en ligne, tout ne se vend pas facilement pour autant » (citation tirée de l’article précédemment cité). Il n’est en effet pas toujours facile de convaincre certaines personnes d’acheter des vêtements sur le net. Elles craignent d’être déçues sur la qualité du tissu, des finitions ou encore, rencontrer un problème de taille.

Déjouer la concurrence du net : de nombreuses boutiques ouvrent chaque jour sur la toile, renforçant la concurrence et les ventes potentielles. Acheter sur le net permet de comparer le coût d’un produit en quelques clics seulement. Il faut donc de gros moyens pour sortir du lot et se démarquer des concurrents.

Gérer son stock : pas facile de gérer son stock à domicile, un magasin permettrai d’y voir plus clair : parole d’e-commerçante !

Toucher une nouvelle cible : tout le monde n’est pas débordé au point d’effectuer tous ses achats sur le net et certaines personnes apprécient même faire les magasins. Par ailleurs, ne pas oublier celles et ceux qui ne disposent pas du net ou qui ne s’y intéressent pas.

Dévoiler ses coordonnées bancaires : Le paiement en ligne rebutent certaines personnes.

Compléter son site e-commerce d’une boutique physique permet ainsi de toucher plus de monde. Tous les acheteurs potentiels n’achètent pas sur le web. Certains aiment voir et toucher les produits, ou obtenir des conseils directement du vendeur.

En attendant de pouvoir ouvrir votre boutique physique, profitez de nombreuses ventes privées et salons organisés partout en France.

 

Site e-commerce à vendre

Une amie met en vente sa boutique en ligne car elle manque de temps pour gérer et développer son commerce.

Certaines d’entre vous souhaitent se lancer dans l’aventure entreprenariale et travailler à domicile. Acheter une boutique en ligne déjà existante vous permettra de bénéficier d’un fichier client et d’un gros travail de référencement déjà effectué et indispensable pour une boutique en ligne.

Si vous êtes intéressées, laissez-moi un commentaire.

Voici l’annonce de vente du site :

Activité : puériculture pour enfants

Date début activité : Lancement site dans sa version actuelle en mai 2011

Description du marché : Produits attractifs et recherchés, peu d’offre sur le marché ce qui permet d’exploiter un secteur de niche. Ce site peut être une bonne opportunité pour celui/celle qui souhaite se lancer et gagner un revenu de manière indépendante rapidement.

Secteur très peu concurrentiel (rare sur internet!) avec possibilité de développer l’activité B to C  mais aussi B to B avec à la clef un fort potentiel de CA.

Fichier clients important et fidèle.

Technique : Site très bien développé et personnalisé avec beaucoup d’options permettant de séduire et fidéliser  la clientèle.

Référencement : Bonne position sur certains mots clefs sur différents moteurs de recherche (google, yahoo,bing), reste encore à travailler le référencement d’autres mots clefs à fort trafic pour être en 1ere position des requêtes mais possible d’y arriver rapidement avec du travail régulier.

 Motif de vente : manque de temps pour mener une bonne gestion du site.