Le jilbab: Sheikh Oussâmah Al ‘Outaybi

Une question concernant la façon de porter le jilbab a été posé au Sheikh Oussâmah Al ‘Outaybi.

Question : Certaines soeurs de France ont innové une nouvelle façon de mettre leur jilbab, elles attachent le bandeau du jilbab derrière leur tête (à l’extérieur) ainsi le jilbab dessine et fait apparaitre la forme de la tête ainsi que le cou et les épaules est-ce que ceci est autorisé et quel serait votre conseil ?

Réponse :

Cette façon de se voiler que certaines femmes ont innovée en France est présente en réalité dans tous les pays musulmans arabes et non-arabes et c’est un acte blâmable (le fait que la forme de la tête soit dessinée) car le vêtement de la musulmane quand elle sort dehors ne doit pas être moulant, aussi cette façon de se voiler quand la femme sort de son foyer n’est pas permise : c’est harâm !

Car le voile islamique légiféré a été institué pour cacher et dissimuler le corps de la femme tout entier et pas seulement dissimuler la peau mais également la forme du corps ! Et si le vêtement est moullant cet objectif n’est pas atteint.

De plus, il est obligatoire à la femme musulmane de ne pas porter un vêtement qui moule et dessine sa tête et ses épaules (et son cou). Il ne convient qu’elle porte son voile noué sur sa tête au point qu’il fasse apparaitre la démarcation entre sa tête et le reste de son corps au contraire il doit être vaste et ample comme cela est connu et Allah est le plus savant.

Traduction et adaptation Abou-Ahmad

Source : Questions réponses avec Shaykh Oussâmah Al ‘Outaybi via paltalk

6 réflexions au sujet de « Le jilbab: Sheikh Oussâmah Al ‘Outaybi »

  1. Najet

    Justement ça m’avait traversé l’esprit en voyant les soeurs en jilbab mettre des manteaux par dessus, ça laisse apparaitre les épaule alors que c’est le principe de ce genre de vêtement de dissimuler cette partie. Peut être faut il des articles en laine style longue cape 🙂

  2. Ariss

    As salam alaykum Très bon rappel baraka’Llâhu fiki. Qu’Allâh Taala nous guide vers la droiture. Emîn Ici en Algérie c’est la grande mode aussi, le hijab perd tout son sens. Le parfum et le maquillage font fureur ! Allâh yahdîna. Mais subhan’Llâh, lorsque nous sommes réuni dans un parc avec nos enfants (toutes les soeurs et moi même), quel rappel nous sommes sans dire mot. Les femmes viennent nous voir intriguées de constater que derrière ces niqab…des étrangères. Elles sont très touchées et manifestent une terrible honte…Allâh yahdîna.

  3. Sianat Auteur de l’article

    @Najet,

    Il faudrait en effet prévoir des tissus beaucoup plus épais pour la collection d’hiver.
    Je n’ai pas encore trouvé de tissus adapté car avec un tissu épais, le retomber du jilbab n’est pas terrible. Le problème se pose surtout au niveau de la tête.
    Il est important pour un jilbab, d’avoir un tissu fluide et pas trop lourd.
    Mais in châ Allah, Sianat y travaille, et chaque problème à sa solution!

  4. sajida

    assalam ‘alayki
    Personnelement je porte surtout des tissus épais sinon çà moule trop .
    Pour l’hiver, oui le problème est au niveau de la cape çà donne un mal de tête si c’est trop lourd, l’idéal serait un tissu moyen, doux et chaud. Par contre au niveau des abays, je n’en ai jamais vu dans la matière qu’un manteau que l’on pourrais porté en dessous d’une cape, je sais pas ce que celà pourrait donner ….

  5. Sianat Auteur de l’article

    Alaykum salam wa ramatu Llâhi wa barakatu,

    Il est vrai qu’un jilbab fabriqué à l’aide d’un tissu épais pour l’hiver serait assez lourd à porter, surtout au niveau de la tête.
    Je suis en pleine recherche de nouveaux tissus, j’espère trouver ce que je recherche.
    Concernant certaines de mes abayas, elles sont fabriquées avec un tissu identique à certains de nos jilbabs. Elles peuvent donc aisément se porter avec un long khimar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *